Vous êtes ici : AccueilFormationsDUT

DUT GEII - Génie électrique et informatique industrielle - Et après ?

Le DUT GEII, Génie électrique et informatique industrielle, est un diplôme de niveau Bac+2. La formation proposée à l'IUT de Tours est accessible en formation initiale, en formation continue et en apprentissage en deuxième année.

Objectifs Contenu  Candidature Et après ?

DUT GEII - et après ?

          La Poursuite d'études

Le Diplôme Universitaire de Technologie GEII ouvre la possibilité d'une insertion professionnelle mais aussi celle d'une poursuite d'étude en Licence 3 Professionnelle, en Licence 3 et en Ecole d'Ingénieurs.

Par exemple, à l'université de Tours, le diplômé pourra poursuivre ses études dans les formations suivantes :

Toutes les admissions à ces formations post DUT se font sur dossier et entretien.
 

         L'Insertion professionnelle

La formation du DUT GEII est une formation technique générale reconnue par les industriels visant les métiers de techniciens supérieurs en bureau d'études, recherche et développement, production, maintenance, services techniques.

L'insertion professionnelle est facilitée par le réseau des entreprises partenaires du GEII.

Grandes entreprises partenaires :

  • SNCF (Maintenance du matériel)
  • STMicroelectronics (Conception et fabrication de composants électroniques)
  • Centre Hospitalier Universitaire
  • AEG Power Solutions (Conceptions et fabrications de convertisseurs d'énergie)
  • FAIVELEY (Systèmes Automatisés pour matériel ferroviaire)


PME partenaires :

  • Alpha Test (Conception et fabrication de produits électroniques)
  • APPI (Automatisation et Pilotage de Procédés Industriels)
  • Médiprema (Conception et fabrication de produits médicaux)
  • Spincontrol (Test pour produits cosmétiques)


Quelques exemples de secteurs d'activités recrutant les diplômés du GEII :

  • les industries électriques et électroniques,
  • les industries de production et de transport d’énergie, de gestion de l'énergie
  • les industries de transformation et manufacturières, l'agroalimentaire
  • les entreprises de télécommunications, de l'image, du son
  • les industries des technologies de l’information et de la communication
  • les industries de transport : l'aéronautique, l'espace, la défense, l'automobile
  • Les entreprises du bâtiment et de la construction
  • les industries de la santé, pharmaceutique ou biomédical